Pandémie de Covid-19: l’EZLN s’est déclarée en alerte rouge et annoncé la fermeture de tous les caracoles en mars 2020. En contraste avec l’inaction et l’indolence du gouvernement mexicain, les zapatistes appellent à prendre conscience de la gravité de l’épidémie, à organiser de manière autonome des mesures de prévention et de contention, sans pour autant abandonner les luttes en cours. Après avoir fait face à la pandémie, c’est la surprise.

En octobre, l’EZLN annonce qu’une ample délégation zapatiste visitera les cinq continents, à commencer par l’Europe en 2021, par la sixième partie d’un communiqué intitulé « Une montagne en haute mer ». Suivent alors 5 autres parties dont la première, publiée le 1er janvier 2021, une « Déclaration pour la vie » est co-signée par l’EZLN et des centaines d’organisations, collectifs et personnes. Elle appelle à lutter pour la vie et confirme ce voyage intercontinental. La délégation zapatiste, composée en grande majorité des femmes, sillonnera l’Europe de juillet à octobre 2021.

C’est donc la première fois qu’une délégation du mouvement zapatiste se rend sur les cinq continents -en commençant par l’Europe à partir de mi-juin. Celle-ci sera composée de 160 compas membres de l’Armée zapatiste de libération nationale  EZLN, du Congrès national indigène CNI: du Conseil indigène de gouvernement et du front des peuples en défense de la Terre et de l’Eau et de Morelos, Puebla et Tlaxcala- FPDTA MPT.

L’objectif est de renforcer les luttes d’en bas et de gauche dans nos régions ainsi que de créer des réseaux avec leurs propres luttes. Il s’agit d’une organisation globale, émancipatrice et continue contre le capitalisme et le patriarcat. Dès le mois d’octobre, un réseau s’est constitué pour organiser cet accueil en Belgique.